Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Catherine VEYSSY

Vice-Présidente de la Région Aquitaine, Maire de Cénac, je considère que la question sociale est plus que jamais au coeur des débats, parce que mon engagement d'élue de la République, au quotidien, m'amène à côtoyer des jeunes sans qualification, des demandeurs d'emploi qui aspirent à vivre dignement de leur travail, des salariés inquiets pour l'avenir de leur entreprise... Convictions, réflexions, actions, c'est que je propose de partager avec celles et ceux qui ne renoncent pas.

Accord de coopération DIOURBEL/AQUITAINE

Publié le 23 Janvier 2013 par Catherine Veyssy in vie politique

(Signature de l'accord à Dakar le 22 janvier 2013 - discours Aquitaine C Veyssy)

 

Monsieur le Président du Conseil Régional de Diourbel,

 

Mesdames et Messieurs les élus,

 

Mesdames et Messieurs,

 

C’est un moment intense que nous partageons, maintenant et ici-même. Alors que nous sommes dans un environnement qui vit une période de plus en plus trouble, nous sommes parvenus, contre vents et marées, à préserver ce temps fort, cet instant si précieux, celui où nous signons pour engager nos deux régions dans un processus constructif et durable de partenariat.

 

ceremonie signature accord Diourbel 7jpg

Je souhaite ici, vous remercier très sincèrement pour votre ténacité et votre immense volonté d’adaptation qui vont ont amené à chambouler le programme de cette semaine qui vous a demandé tant de préparation.

 

Je vous remercie pour votre compréhension devant cette situation exceptionnelle. En effet, mon pays a engagé, il y a quelques jours, ses propres forces militaires pour la sauvegarde d’une certaine idée de l’universalisme. De ce fait, toute action menée par l’Etat et les collectivités locales françaises prennent un sens très symbolique.

 

Aujourd’hui, nous sommes tous des citoyens de Diourbel, des citoyens d’Aquitaine, des citoyens du Sénégal, de France. Nous sommes des citoyens du Monde. Pour toutes ces raisons-là, je tiens à vous dire que c’est un très grand honneur pour moi de représenter Alain ROUSSET, Président du Conseil Régional d’Aquitaine et d’intervenir devant vous dans le cadre de cette cérémonie de signature de l’accord de coopération entre la région de Diourbel et la région d’Aquitaine. 

 

Nous ne signons pas un simple acte protocolaire. Cet accord marque, aujourd’hui, le début d’une  coopération durable et fructueuse entre nos deux régions. C’est à la fois le démarrage de tout ce que nous allons faire ensemble. C’est aussi la continuité d’une démarche de travail déjà ancienne. Permettez-moi ici de remercier tous nos collaborateurs, nos équipes et nos partenaires qui ont permis par leur travail sans relâche de poser les bases de notre accord.

 

 

L’honneur de signer ce protocole au nom de l’Aquitaine, je le partage avec M. Pierre Chéret, Conseiller régional et Questeur au Conseil régional d’Aquitaine

ceremonie signature accord Diourbel 4

 

 En nous demandant de le représenter pour signer cet acte fondateur de la coopération entre Aquitaine et Diourbel,  le Président du Conseil régional d’Aquitaine Alain Rousset  donnait suite à un double engagement.

 

Celui de la région Aquitaine, bien entendu, qui s’était déjà traduit sous la forme d’une lettre d’intention co-signée avec le Président M’Backè lors de sa visite en Aquitaine en novembre 2011

 

Mais aussi celui de l’Association des Régions de France que M. Rousset préside et qui, dans une convention signée en 2010 avec l’association des régions sénégalaises, s’était engagée à renforcer  les coopérations entre les régions de nos deux pays.

 

 

Rappelons l’importance des relations entre collectivités locales dans la consolidation de cette amitié franco-sénégalaise. Ce sont les très nombreuses relations d’échanges entre communes, villes, régions, qui permettent à des personnes de se rencontrer et travailler ensemble à la réalisation de projets d’intérêt commun. Nous établissons des relations de travail, bien sûr, mais aussi des relations d’amitié basées sur la confiance et le respect.

 

 

L’accord que je signe aujourd’hui, au nom de la région Aquitaine, n’est pas un accord de pure forme. C’est un accord qui indique toute notre volonté de participer à la réalisation de projets concrets pour répondre aux attentes exprimées par les représentants de la région de Diourbel.

 

 

Si la Région Aquitaine est prête à apporter, elle est également tout à fait disposée à recevoir ! La relation entre nos deux régions qui débute aujourd’hui, nous la voulons équilibrée, mutuelle et à double sens. Nous savons que nous avons beaucoup à apprendre de vous.

 

 

C’est dans cet esprit de partage qu’ont travaillé les lycées Ahmadou Bamba, Toulouse-Lautrec, Philadelphe de Gerde et Beau de Rochas qui ont ouvert la voie de cette coopération. La diversité des thèmes de coopération (mécanique, mode,  photographie, froid et climatisation), la variété des échanges, l’engagement des personnes à Diourbel et en Aquitaine  représentent une forme de modèle de ce que devrait être l’ensemble de notre coopération à venir. Remercions ici les représentants de la Communauté éducative des lycées aquitains qui sont parmi nous aujourd’hui.

 

 

Au delà de ces échanges lycéens, essentiels car ils impliquent très directement la jeunesse de nos deux régions, la mission technique,  réalisée par le conseil régional d’Aquitaine avec un certain nombre de partenaires aquitains au cours de l’été 2012, a permis d’identifier plusieurs orientations très importantes qui sont inscrites dans  notre accord.

 

 

- Celui de la formation professionnelle  et du soutien aux jeunes  de Diourbel dans leurs démarches d’insertion professionnelle tout d’abord. C’est un domaine qui me tient tout particulièrement à cœur puisque je suis, comme vous le savez, l’élue en charge de la formation professionnelle au conseil régional d’Aquitaine. Je suis donc attentive à ce sujet qui, comme celui des lycées, intéresse la jeunesse – les filles et les garçons -  et donc l’avenir de votre région, mais dont les répercussions peuvent aller bien au delà et concerner à la fois l’emploi, le dynamisme économique de la région de Diourbel en général, la lutte contre l’exode rural.  Je me félicite donc que ce point figure parmi les priorités de notre coopération et je veillerai en particulier à ce que des organismes français de terrain, telles que les missions locales - dont le rôle est d’accompagner les jeunes dans leurs démarches d’insertion  soient directement impliqués dans cet ambitieux projet.

 

- Celui de la gouvernance locale ensuite. le processus de décentralisation et de renforcement des compétences des collectivités locales, et notamment des régions, est un processus long et compliqué. Ce sujet fait d’ailleurs l’objet de nouvelles avancées dans notre pays à l’initiative de son nouveau gouvernement. Favoriser la formation et le renforcement des compétences des administrations locales est un défi très important et dont les conséquences peuvent être très sensibles pour le développement local. Comme convenu, nous organiserons sans tarder les 1ères formations prévues., avec l’appui du centre national de la fonction publique territoriale  dont une représentante s’est déjà rendue à Diourbel avec la mission technique de juillet dernier - 

 

- 2 autres sujets très importants ;  l’accès à l’eau des populations et l’agriculture. r L’agence de l’eau et l’ONG Agrisud dont le siège est situé en Aquitaine ont déjà conduit des premiers travaux avec un diagnostic assez précis des besoins et l’identification de sites tests dans lesquels les premières actions pourront être engagées sans tarder.

 

 La tâche qui nous attend est donc importante et le menu de nos échanges très copieux.

 

 

Je sais pouvoir compter sur l’engagement de Diourbel, de ses responsables et de tous ses habitants pour mener tous ces projets à bien

Cet accord avec votre région nous honore et nous place en situation de responsabilité. Nous ferons appel à tous nos moyens pour concrétiser avec vous les orientations de notre accord.

 

Notre région dispose de réels atouts. Par sa situation géographique, par la diversité de ses activités, et puis également - pourquoi être trop modestes - par les réalisations engagées sous la conduite d’Alain Rousset ; Président du conseil régional, pour renforcer ses capacités dans les domaines de l’éducation, de la recherche, du développement industriel. La Région Aquitaine apparaît aujourd’hui comme très dynamique dans le paysage des régions françaises.

 

Enfin, la région Aquitaine apporte son expérience dans le domaine de la coopération internationale qui lui ont permis de développer des échanges avec des régions de pays aussi variés que le Canada, Madagascar , le Vietnam, le Maroc, et bien d’autres encore.

 

C’est pour cela que j’ai confiance dans notre capacité de mener à bien  avec vous le programme de travail que nous nous sommes fixés.

 

Mais au delà de l’implication de nos populations, de nos élus, de nos administrations, de nos lycées et de tous les organismes qui se sont engagés à participer à nos échanges, nous aurons bien entendu besoin du soutien de nos deux pays ainsi que de l’Union européenne.

 

De ce point de vue, je me félicite des contacts que nous avons pu établir avec les différents ministères sénégalais –et dont je salue à nouveau ici les représentants - ainsi qu’avec l’Ambassade de France et la représentation de la commission européenne à Dakar. Leur soutien nous est indispensable en effet pour atteindre nos objectifs et faire de cette coopération entre Aquitaine et Diourbel un modèle de coopération interrégionale entre le Séné gal et la France.

 

Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs, je souhaiterais terminer mes propos en vous disant que je suis personnellement convaincue que les meilleures intentions du monde ne sont rien si elles ne sont pas portées, incarnées, par des femmes et des hommes pétris de convictions et de détermination.

 

L’accord que nous signons aujourd’hui est une respiration, un souffle nouveau, une brise d’espérance qui vient rompre le vacarme des armes. Les relations d’amitié qui unissent la France au Sénégal sont anciennes, profondes, solides. Elles sont empreintes de respect, de confiance. Parce qu’un moment donné, les chemins et le destin de nos deux Régions se sont croisés, parce que, nous les responsables politiques, nous considérons que notre rencontre est une vraie rencontre, il nous appartient désormais d’unir nos énergies et nos envies, d'unir nos intelligences, nos coeurs,  pour faire vivre nos engagements.

ceremonie signature accord Diourbel 5

J’espère ardemment qu’arrive très vite le jour où la Région Aquitaine viendra à la rencontre des habitants de Diourbel, où la Région Aquitaine partagera avec vous les premières actions concrètes inscrites dans notre accord ( et j’espère que je ferai partie de cette belle aventure. J’en ai très envie)

 

Nous vous remercions pour votre accueil ici à Dakar. Je ramènerai de belles images et de riches souvenirs de mon trop bref séjour au Sénégal. Je reviendrai. Je reviendrai à Diourbel. Et je souhaite que vous puissiez venir bientôt en Aquitaine où le Président Alain Rousset vous accueillera à son tour avec un réel plaisir.

 

Je vous remercie.

Commenter cet article